logo2000x96
Bannière

Y’en a qui disent...
« Pourquoi encore faire des pistes cyclables ? Y’a quasi personne dessus ! » C’est vrai ça. On se demande pourquoi on a construit des ponts sur l’Isère, il y avait quasi personne qui traversait à la nage !

Alors c’est simple, dans une ville où depuis les années 70 tout est conçu pour et autour de la voiture, pour les vélos il ne reste que la route et les trottoirs. Ce n’est pas par indiscipline que nous roulons parfois sur les trottoirs mais pour nous protéger !
Certes, les élus nous accordent généreusement quelques petits bouts de piste par-ci par-là, mais rien qui corresponde à un vrai réseau cyclable : continu, sécurisé et confortable.
Avez-vous déjà tenté de relier la piscine l’Olympide et le centre ville de Saint-Marcellin ? Voie verte sur quelques dizaine de mètres, bout de trottoir, bande de peinture verte dans le rond point des droits de l’enfant, puis plus rien jusqu’à l’école du Stade où on nous gratifie d’une bande cyclable, mais qui s’interrompt brutalement au niveau du Colruyt...
Vous imaginez le réseau routier de Vinay ou de St Marcellin composé de quelques voies praticables en voiture et reliées entre elles par des chemins piétons ? Eh bien c’est ce que vivent les cyclistes du quotidien !

 Capture du 2023 03 08 15 47 50 Quand les élus, avant de décider, enfourcheront un vélo pour voir et ressentir ce que nous cyclistes vivons et risquons sur leur territoire... alors ce jour là ils comprendront vraiment la nécessité de concevoir un troisième domaine de voierie sous forme d’un véritable réseau de pistes cyclables. C’est à dire un réseau spécialement pour les vélos, ni trottoir ni route, où même les enfants pourront pédaler sereinement. 

 

G. DEROUX

Chronique inspirée de l’excellent livre « Pourquoi pas le Vélo ? » de Stein Van Oosteren,.. et de faits réels locaux.


Retrouvez toute l'actualité de l'association.